Les espèces les plus recherchées sur la Côte Fleurie

Un sondage internet réalisé entre 2013 et 2015, auprès de centaines de pêcheurs à pied de loisir fréquentant les sites du Calvados, a permis d'identifier un hit-parade des espèces les plus recherchées parmi les "fruits de la mer" de la Côte Fleurie. C'est sans surprise que la coque arrive en tête, suivie par la crevette grises et le flion (appelé tellines dans les arrêtés officiels de la Préfecture).

 

Voici ci-dessous, une sélection de ces espèces (encore plus d'infos en cliquant sur les photos).

ACCES RAPIDE

La réglementation sur la Côte Fleurie
La réglette du programme "Pêche à pied récréative"
Le livret de découverte "Pêche à pied récréative"
Coques de la Côte Fleurie, dans le Calvados

Coque (Cerastoderma edule)

 

Surnoms locaux :  hénon, rigadeau, rigadelle, maillot, coque de genêt …

Groupe : Mollusques bivalves

Taille réglementaire de pêche  : 2,7 cm (depuis le 15 janvier 2018 par Arrêté ministériel)

Quantité réglementaire de pêche : 5 kg par personne. Se limiter toutefois à une quantité en rapport avec une consommation personnelle et/ou familiale.

Période réglementaire de pêche : toute l'année de jour, sauf interdiction temporaire ou permanente liée à un problème de salubrité ou à la présence d'une zone classée uniquement ouverte à la pêche à pied professionnelle : entre Merville-Franceville (poste de secours principal) et Cabourg (estuaire de la Dives), elle ne peut être pêchée que du vendredi au lundi de septembre à juin + les jours fériés + tous les jours de juillet et août.

 

Habite dans un sol sablo-vaseux conservant bien l’eau, souvent présente près des estuaires, des baies. Forte présence entre Merville-Franceville et Cabourg, plus localisée sur la Côte de Nacre. Se pêche même par de petits coefficients, cr les gisements sont parfois en haut de l'estran (à partir d'un coefficient 60-65..

 

Notre conseil en matière de pêche durable et responsable : Evitez de ratisser des grandes surfaces de sable. Observez sa surface pour déterminer les zones de populations denses (trous des siphons, jet d'eau sortant du sable).

Privilégiez une récolte plus raisonnable que celle prodiguée par la réglementation. En effet, un  individu moyen n'en consomme que 500 gr à 1 kg... Pensez à bien faire dégorger votre récolte au préalable, dans un récipient contenant de l'eau salée.

Crevette grise (Crangon crangon)

 

Surnoms locaux :  sauticot, sautelicot, sauterelle, cardon, salicoque

Groupe : Crustacés décapodes.

Taille réglementaire de pêche : 3 cm

Quantité réglementaire de pêche : aucune. Se limiter toutefois à une quantité en rapport avec une consommation personnelle et/ou familiale

Période réglementaire de pêche : toute l'année, du lever ou coucher du soleil, sauf interdiction temporaire ou permanente liée à un contexte particulier.

 

Habite sur les fonds sablonneux, sablo-vaseux. Sa pêche se pratique les pieds dans l’eau ou dans les « bâches d’eau » (retenues d’eau à marée basse), avec un haveneau (pousseux), à partir de coefficients de 50/60. Espèce présente aussi sur les fonds sableux de la Côte de Nacre.

 

Notre conseil en matière de pêche durable et responsable : Restons raisonnables sur les quantités prélevées. Mieux vaut privilégier des individus dépassant les 3 cm réglementaires et relacher les femelles portant leurs oeufs. Utiliser une cribleuse pendant sa pêche afin de trier aussitôt ce qui a été relevé avec le haveneau, et relâcher rapidement d'autres espèces ne supportant pas longtemps l'émersion (poissons,..).

Petite vidéo du programme LIFE Pêche à pied de loisir, pour en savoir sur la pêche durable de cette espèce : ici

Crevettes grises de la Côte Fleurie, dans le Calvados
Donace ou flion de la Côte Fleurie, dans le Calvados

Donace (Donax vittatus)

 

Surnoms locaux :  telline, flion, donaces des canards, olive, haricot de mer, fausse telline…

Groupe : Mollusques bivalves

Taille réglementaire de pêche : 2,5 cm (espèce dénommée "telline" dans les textes officiels)

Quantité réglementaire de pêche : 5 kg par pêcheur

Période réglementaire de pêche : toute l'année de jour, sauf interdiction temporaire ou permanente liée à un problème de salubrité ou à la présence d'une zone classée ouverte uniquement à la pêche à pied professionnelle : entre Merville-Franceville (poste de secours principal) et Cabourg (estuaire de la Dives), il ne peut être pêché que du vendredi au lundi et les jours féries de septembre à juin + tous les jours de juillet et août.

 

Ce petit coquillage au goût très fin se pêche lors des moyennes à grandes marées surtout dans le sable fin.

 

Notre conseil en matière de pêche durable et responsable : Attention à ne pas ratisser sur de trop grandes surfaces, car ce procédé a un impact bien négatif sur la faune des sables.

Mactre solide (Spisula solida) ou Mactre coralline (Mactra corallina)

 

Surnoms locaux :  vernis, fausse palourde, spisule

Groupe : Mollusques bivalves

Taille réglementaire de pêche : 2,5 cm

Quantité réglementaire de pêche : 5 kg par pêcheur.

Période réglementaire de pêche : toute l'année, du lever ou coucher du soleil, sauf interdiction temporaire ou permanente liée à un contexte particulier. Par contre, entre Merville-Franceville (poste de secours principal) et Cabourg (estuaire de la Dives), elles ne peuvent être pêchées que du vendredi au lundi et les jours féries de septembre à juin + tous les jours de juillet et août.

 

On la trouve  sur des bancs de sables recouvert d’un léger film d’eau en compagnie des Coques mais lors de coefficients de marées de 80/90. Elles s’accommodent cuites comme les Palourdes ou les Coques, selon les goûts.

 

Notre conseil en matière de pêche durable et responsable : Attention à ne pas la confondre avec la Palourde (Ruditapes decussatus), également présente mais en faible quantité sur la Côte Fleurie, et dont la taille réglementaire est de 4 cm. Les Mactres sont plus lisses, brillantes et fragiles que les Palourdes, mais leur chair est bien moins fine. La fragilité de leur coquille les rend aussi plus vulnérables au ratissage des pêcheurs.

Mactres corraline et solide de la Côte Fleurie, dans le Calvados
Mactres corraline et solide de la Côte Fleurie, dans le Calvados

Couteau (Ensis sp.)

 

Surnoms locaux :  manchot, manche de couteau

Groupe : Mollusques bivalves

Taille réglementaire de pêche : 10 cm

Quantité réglementaire de pêche : 5 kg par pêcheur.

Période réglementaire de pêche : toute l'année, du lever ou coucher du soleil, sauf interdiction temporaire ou permanente liée à un contexte particulier. Par contre, entre Merville-Franceville (poste de secours principal) et Cabourg (estuaire de la Dives), il ne peut être pêché que du vendredi au lundi et les jours féries de septembre à juin + tous les jours de juillet et août.

 

On le trouve dans les fonds sableux et vaseux souvent près de la surface, mais il peut s’enfouir jusqu’à plus de 60 cm. La pêche se pratique le plus souvent à la main, en déposant, pour l'attirer, un peu de sel sur les orifices en forme de 8 laissés par ses siphons à la surface du sable.

 

Notre conseil en matière de pêche durable et responsable : Préférez la pêche sélective à vue, en utilisant ou non du sel, plutôt qu'une recherche par ratissage, perturbante pour le milieu et susceptible de dégrader de nombreux coquillages, et notamment les mactres.

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle

© 2019 - CPIE Vallée de l'Orne. Conception : B.POTEL. Tous droits réservés.​